L’Amérique veut accélérer le déploiement de la voiture connectée

190585_2016_Cadillac

L’administration Obama veut accélérer l’examen réglementaire d’un texte imposant l’installation dans tous les véhicules neufs de la technologie V2V* (vehicle-to-vehicle) permettant d’échanger automatiquement des informations entre eux, via des réseaux sans fil de type Wi-Fi. Cette proposition sera soumise à examen d’ici la fin de l’année, soit un an avant le calendrier prévu, a indiqué le secrétaire aux Transports Anthony Foxx.

Le principe du V2V est simple : grâce aux ondes radio à courte portée, les voitures qui en sont équipées échangent des informations sur la vitesse, la distance, la présence de véhicules ou d’obstacles.

Cette technologie, qui coûterait environ 350 dollars par véhicule selon les calculs de la NHTSA, l’agence de sécurité routière, offre aussi une assistance dans deux types de situations : quand un véhicule doit tourner à gauche (Left Turn Assist) et avant de s’engager sur un carrefour sans visibilité (Intersection Movement Assist).

Toujours selon et organisme, la technologie pourrait éviter jusqu’à 592 000 accidents et sauver 1 083 vies par an.

Aucune règle n’impose ce type de dispositif actuellement aux États-Unis, mais certains conducteurs ont commencé à prendre les devants. C’est le cas de General Motors, qui en équipera la Cadillac CTS en 2016.

*L’équivalent en Europe est le Car2Car

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s