Galileo poursuit son déploiement

OHB-designed_Galileo_satellite

Alors que le Congrès Mondial des ITS de Bordeaux approche, deux nouveaux satellites destinés au système européen de navigation Galileo ont été placés en orbite « avec succès », hier, par le lanceur russe Soyouz. « La mission a été parfaitement réussie », a déclaré Stéphane Israël, le PDG de la société française Arianespace, du centre spatial guyanais.

La fusée Soyouz avait décollé du port spatial de l’Europe, à Kourou, en Guyane française, le 10 septembre au soir. Tout a fonctionné comme prévu et Fregat, l’étage supérieur de la fusée, a largué les satellites sur leur orbite cible, à une altitude proche de 23 500 km, 3 heures et 48 minutes après la mise à feu du lanceur.

Il s’agit des neuvième et dixième satellites de la constellation Galileo, qui doit en compter trente d’ici à 2020. « Le rythme de déploiement de la constellation Galileo s’accélère », a estimé Jan Woerner, directeur général de l’Agence spatiale européenne.

Projet emblématique de la Commission européenne, Galileo vise à réduire la dépendance de l’Europe à l’égard du GPS américain (Global Positioning System), tout en améliorant les services rendus aux utilisateurs grâce à sa très grande précision dans de nombreux domaines.

Les technologies issues des satellites seront au coeur du congrès en octobre prochain.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s