Hermann Meyer (ERTICO) : « Ce congrès sera le plus grand que nous ayons jamais eu »

Hermann Meyer

Le blog consacré au 22ème Congrès Mondial sur les ITS poursuit ses entretiens. Nous donnons aujourd’hui la parole au CEO d’ERTICO, Hermann Meyer. Il s’agit de l’organisateur de ce type d’événement dédié à la mobilité intelligente.

Estimez-vous que l’Europe arrive à un tournant en matière de déploiement des ITS ?

Oui, certainement. Nous voyons aujourd’hui des premières phases de déploiement dans les ITS coopératifs. Dans le futur, les véhicules communiqueront entre eux et avec l’infrastructure. La mobilité sera ainsi plus sûre, plus efficiente et plus respectueuse de l’environnement.  L’autre tournant, c’est en matière de services liés à la mobilité. Il y aura une meilleure coopération entre les différents modes de transport. Les ITS vont jouer un rôle majeur pour apporter les données dont ont besoin les usagers et leur faciliter le choix.

Quand le tout premier Congrès Mondial sur les ITS a démarré en 1994, c’était un petit événement mais avec déjà une audience mondiale. Peut-on dire aujourd’hui que c’est le plus important dans son domaine ?

Nous pensons que ce sera le plus grand congrès que nous ayons jamais eu dans les ITS. On attend plus de 10 000 visiteurs, ainsi que plus de 300 exposants avec une surface d’exposition supérieure à ce que nous avons eu dans le passé. Par ailleurs, ce congrès va marquer une étape majeure dans ce qu’on appelle la « co-modality » : une meilleure coopération entre les modes de transport. C’est une spécificité de l’Europe, qui a de l’avance par rapport au reste du monde. On pourra le voir aussi à travers ce qui est proposé dans la ville qui accueille le congrès.

Aujourd’hui, il est plus facile de bénéficier de services grâce aux applications sur smartphone. Que pensez-vous de la concurrence de géants comme Apple et Google ? 

Je pense que leur apport sera très productif. Ces acteurs sont pour le moment en dehors du secteur du transport, mais leur technologie va apporter de l’information et de la communication. Le transport et le monde de la communication vont s’enrichir mutuellement. C’est à la fois excitant et très positif. Je vois l’arrivée de ces acteurs comme une opportunité de coopération.

Pendant des années, on a parlé de standards et réalisé des expérimentations. Est-il temps de faire de ces ITS une réalité au quotidien ? 

Le défi ne vient pas de la technologie. Grâce à la standardisation, nous avons pu justement mieux harmoniser et gagner en maturité. La prochaine étape sera de trouver le bon modèle économique pour le déploiement de ces systèmes. Justement, le Congrès de Bordeaux sera l’occasion de mettre en relation les décideurs et les acteurs pour en discuter ensemble et proposer des services de mobilité intelligente.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s