Antoine Mullender (VEDECOM) : les tests de véhicule autonome vont se poursuivre à Versailles

Vedecom A Mullender - Photothéque CASQY JJ Kraemer

Le blog du Congrès ITS a rencontré Antoine Mullender, le Directeur Général de l’Institut VEDECOM. Il nous parle de la grande première que constitue à la fois la présence de cet ITE au congrès, mais aussi de sa toute première voiture autonome.

Un mot d’abord de votre véhicule autonome. Il a été conçu en un temps record…

C’est en effet le résultat d’un travail acharné. Il a été développé en à peine 9 mois. Une équipe d’une quinzaine de personnes a été affectée sur ce démonstrateur.

(Voir les photos du véhicule et la vidéo de la démo).

IMG_8303

Et en dehors de ce véhicule, que présentez-vous ici à Bordeaux ?

En fait, nous assurons le monitoring en temps réel de l’ensemble des démonstrations du Congrès sur les ITS, avec une plateforme dédiée. Nous présentons aussi ce qu’on appelle le micro-grid, avec un véhicule électrique alimentant le réseau électrique, et nous avons aussi un démonstrateur dans le cadre du projet OPTICITES avec une application qui délivre de l’information multimodale à bord d’un véhicule.

Quel message cherche à faire passer VEDECOM sur le congrès ?

C’est un institut qui travaille sur le pré-compétitif. On n’a pas de concurrent réellement. Nous développons des briques technologiques. Le message que nous voulons faire passer c’est notre polyvalence, un certain dynamisme. Ce que nous présentons ici à Bordeaux, avec le véhicule autonome sur route ouverte, nous allons le reproduire d’ici un mois à Versailles*. Par la suite, VEDECOM sera présent dans le cadre de la conférence COP21 sur le climat. On est ancré dans les Yvelines, où se situe notre siège, mais nous sommes opérationnels également dans le reste de la France.

Y aura-il après votre premier prototype autonome sur base de Renault Zoé d’autres réalisations ?

Oui, nous allons travailler sur la base d’un C4 Picasso pour un nouveau prototype qui sera présenté l’année prochaine.

 

*Le parcours, long de 2 km environ, va placer la voiture à conduite automatisée dans des conditions urbaines réelles, avec l’accord des autorités compétentes. La démo est prévue à partir du 6 novembre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s