Toyota et le co-équipier virtuel pour la conduite automatisée

Lexus jap

Lors du Congrès ITS de Bordeaux, le constructeur japonais a communiqué sur le thème de la conduite automatisée, à travers notamment un simulateur de conduite. Mais, il n’y avait pas de véhicule de démo. Et pour cause : le véhicule d’essai qui sert aux développements (une Lexus GS) roule à Tokyo sur le réseau d’autoroutes local Shuto. Il a mené une campagne de tests qui a permis de faire des entrées et sorties sur l’autoroute en mode autonome, ainsi que du respect de distances par rapport aux autres véhicules et des changements de file.

Mobility team mate

Pour Toyota, l’intelligence artificielle des futures voitures autonomes doit jouer le rôle d’un co-équipier. C’est plus un ami qu’un robot. Il faut développer une interface homme-machine conviviale, afin de mieux faire accepter la technologie et rendre la conduite plus coopérative. Le constructeur estime que le « Mobility Team mate » doit anticiper sur les décisions à prendre, être connecté (grâce au dialogue entre les véhicules et l’infrastructure, qui se développe au Japon avec ITS Connect) et surveiller aussi au passage le degré d’attention du conducteur.

Toyota, qui travaille sur l’automatisation de la conduite depuis les années 90, estime pouvoir lancer ces technologies en 2020.

Voici une vidéo pour présenter ces avancées.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s