Archives du mot-clé données

Pour HERE, les réseaux mobiles et l’accès aux données sont nécessaires pour le développement des ITS

here

En amont du congrès ITS de Bordeaux, qui se se déroule à partir de lundi, le leader de la cartographie numérique publie un livre blanc sur les facteurs de succès des systèmes de transport intelligents. Rédigé avec le cabinet d’études SBD, spécialisé dans l’automobile, ce document explique que les réseaux mobiles et la libéralisation de l’accès aux données sont les clés pour le déploiement de ce qu’on appelle les ITS.

D’après SBD et HERE, environ 89 milliards de dollars ont été investis au cours des dix dernières années dans des plans à grande échelle qui n’ont pas permis d’atteindre les objectifs fixés ou qui ont souffert de longs retards. Par ailleurs, malgré un grand nombre d’essais et de projets de recherche financés par les gouvernements, très peu ont abouti à un déploiement commercial. Dans de nombreux cas, les technologies manquaient de maturité, étaient trop coûteuses ou n’étaient pas suffisamment conviviales.

Les auteurs précisent également que les acteurs des projets liés aux ITS doivent désormais faire preuve d’un nouvel esprit de collaboration, tourné vers l’ouverture et l’accès aux données.

En effet, une ville en mouvement génère un énorme volume de données. Or, à ce jour, ces données ne sont pas pleinement exploitées. Pour ce faire, Il faudrait créer un écosystème permettant de connecter les véhicules, les individus, la ville, l’infrastructure routière et les autorités compétentes en matière de circulation pour pouvoir collecter l’ensemble des données utiles et pertinentes et de les analyser.

Mais, pour le moment, aucun constructeur automobile, ni aucune autorité compétente pour la circulation routière n’est en mesure de créer un tel écosystème seul(e).

Le congrès de Bordeaux permettra peut-être de donner un nouvel élan.

Lire le Livre Blanc.

Publicités

HERE veut standardiser les données échangées entre les capteurs de véhicules et le cloud

LiveRoads

La filiale de Nokia, leader dans le domaine de la navigation, de la cartographie et de la localisation, a publié une spécification d’interface qui définit la façon dont les données collectées par les capteurs des véhicules peuvent être traitées dans le cloud. Le but de ce travail est d’aider le secteur automobile à accélérer le déploiement de technologies qui améliorent la sécurité et réduisent les bouchons, comme l’Horizon Electronique connecté et la conduite automatisée.

En élaborant cette spécification d’interface disponible sous une licence Creative Commons, HERE souhaite la proposer comme standard de transfert des données de détection depuis les véhicules vers le cloud. Avec une telle spécification d’interface standard, les données générées par la multitude de capteurs embarqués seraient homogènes, quel que soit le constructeur automobile. Elles pourraient être regroupées, traitées et analysées rapidement afin de créer un aperçu détaillé et en temps réel des conditions de circulation et de l’état des routes.

L’éditeur de cartes et de services est déjà en pourparlers au sujet de cette spécification d’interface avec plusieurs constructeurs automobiles de renom, et prévoit d’inviter les acteurs de ce marché à en discuter cet été.

Et on peut parier que le sujet sera abordé aussi lors du Congrès Mondial sur les ITS, dont HERE est sponsor et un des contributeurs les plus actifs.