Archives du mot-clé Living Lab

Congrès ITS de Bordeaux : l’édition de tous les records ?

IMG_8547

Pour son retour en France, 21 ans après sa création en 1994 à Paris, l’ITS World Congress a tenu ses promesses. C’était une belle édition. Et elle marquera l’histoire pour plusieurs raisons. D’abord, comme l’a indiqué en plénière de clôture le rapporteur Eric Sampson d’ERTICO, ce congrès a été celui des usagers de transport.

IMG_8507

A une époque où le client peut prendre la parole, grâce aux réseaux sociaux, et à qui on demande de plus en plus son avis, afin de développer des applications basée sur l’expérience utilisateurs, c’est déjà un premier tournant.

Ensuite, l’édition 2015 du ITS World Congress établit un nouveau record en matière de fréquentation. Le chiffre des 10 000 visiteurs avait déjà été battu dès le début du congrès. Il fixe désormais la barre à 12 000, venus de 100 pays différents.

tf1-navette

Il y a eu par ailleurs 203 journalistes accrédités, dont 99 français. C’est aussi une belle performance et les plus grands médias (CNN, TF1 au JT de 20 h, BFM TV, i-Télé, RTL, France Info, Le Monde, Le Figaro, Le Parisien…) ont parlé de cet événement.

Voici par exemple le reportage diffusé le 6 octobre sur TF1.

DSCN0278

Ce qui a fait le plus le buzz : le véhicule autonome. La technologie française, avec Valeo et VEDECOM en tête, a été saluée pour sa performance. Et cela est de bon augure, alors que les tests vont s’accélérer, tant chez PSA que Renault sur route ouverte.

IMG_8483

Aux alentours de Bordeaux-Lac, on a pu voir évoluer les technologies du futur. Elles ne se généraliseront pas dans la circulation ordinaire avant « entre 2030 et 2060 », a estimé le secrétaire d’Etat aux Transports Alain Vidalies, mais elles vont se multiplier et arriver bien avant en circuits fermés « captifs » (campus, aéroports, etc).

IMG_8484

A l’exemple de la navette autonome de Navya qui s’est taillée un franc succès. Retrouvez ici les photos de ce nouveau mode de transport.

10_v2x_1_en-data

Bien entendu, le véhicule connecté était aussi de la fête. Au-delà des applications et de la connectivité dans le cloud, on retiendra que le dialogue avec l’infrastructure (projet Compass4D, projet SCOOP@F) donne une nouvelle dimension. C’est un plus évident pour la sécurité routière et la réduction du CO2. D’ailleurs, les ITS auront leur part dans les débats qui s’annoncent à la COP21 à Paris.

IMG_8308

On pouvait avoir un avant-goût avec les vélos à hydrogène, très remarqués et agréables à utiliser.

IMG_8491

Mais, le Congrès de Bordeaux se termine. Et le passage de témoin se fait en faveur de Melbourne en Australie, où la prochaine édition de l’ITS World Congress aura lieu en octobre 2016.

Publicités

Un Living Lab pour l’Aquitaine pour prolonger le congrès ITS

photo (39)_edited

Le Congrès ITS de Bordeaux n’est pas encore terminé, mais déjà un protocole d’accord sur la création d’un laboratoire des usages (living lab) dans le domaine des systèmes de transports intelligents en Aquitaine vient d’être signé sur le stand de la Région.

Ce protocole a été signé par Alain Rousset, président du Conseil régional d’Aquitaine, Florence Ghiron, présidente du cluster TOPOS Aquitaine, Jean-Luc Fouco, président du directoire de l’association Aquitaine Développement Innovation (ADI), Philippe Obry, président d’AKKA Research, Bernard Larrouturou, directeur général du Centre d’Etudes et d’expertises sur les Risques, l’Environnement, la Mobilité et l’Aménagement (CEREMA) et Hélène Jacquot Guimbal, directrice générale de l’Institut Français des Sciences et Technologies, des Transports, de l’Aménagement et des Réseaux (IFSTTAR).

Ce living lab, créé à l’initiative du Conseil régional d’Aquitaine, est le résultat de plusieurs années de coopération entre les signataires. Il permettra d’expérimenter et de tester, en conditions réelles d’utilisation, les nouvelles solutions de transports et de mobilité afin que celles-ci répondent au plus près aux besoins des usagers.

Il a également pour objectif de soutenir la dynamique ITS engagée d’une façon pérenne.

Le living lab ITS aquitain aura plusieurs caractéristiques originales et sera notamment spécialisé dans les expérimentations (tests, essais, validation et démonstrations) de systèmes de transports intelligents conduits par/pour des collectivités locales ou des industriels, avec les agglomérations bordelaise, rochelaise (et leurs bassins de vies) et probablement un ou plusieurs ports et aérodromes.

Le Living Lab aura une approche multimodale (terrestre, ferroviaire et maritime, voire transports aériens), et sera orienté vers les services. Il sera ouvert aux projets européens et capable d’échanger au niveau international, avec d’autres living labs ITS.