Archives du mot-clé salon de Tokyo

Nissan mise sur la conduite autonome à Tokyo

139100_1_5 (1)

Exposant à domicile, l’allié japonais de Renault entend bien être le premier constructeur à proposer des véhicules autonomes à l’horizon 2020. Et peut-être même avant. Depuis 2013, Nissan a obtenu une dérogation pour tester une Leaf équipée de capteurs (radars, caméras, scanner laser) et pouvant rouler en mode automatisé sur route ouverte.

Les médias vont d’ailleurs pouvoir la tester pendant le salon de Tokyo, en conditions réelles dans le trafic de la capitale japonaise.

Selon Nissan, dès 2016, il sera possible de lâcher le volant en cas de bouchons sur autoroute. Et en 2018, la voiture pourra évoluer seule à vitesse normale sur ces mêmes axes de circulation. Toyota et Honda ont des projets similaires.

139111_1_5

Mais surtout, la firme dirigée par Carlos Ghosn a profité du salon pour dévoiler un concept car, l’IDS. Cette voiture du futur sera électrique mais aussi autonome.

Voir la vidéo.

139108_1_5

Quand le mode Piloted Drive est activé, le volant disparaît alors derrière le tableau de bord pour faire place à un grand écran plat. Les opérations relatives à la conduite restent contrôlées par la voix ou les gestes du conducteur, ou via l’intelligence artificielle.

139109_1_5

Les quatre sièges individuels peuvent pivoter sur eux-mêmes afin de faciliter les conversations.

139112_1_5

En permanence, les capteurs surveillent ce qui se passe autour du véhicule.

b215f231a57bb73dc00a7aa0f223c2dc37c56caa

A noter que l’IDS communique. Un message s’affiche pour laisser passer les piétons et les cyclistes dans le trafic.

139107_1_5

Lorsque le mode Manual Drive est sélectionné, l’intérieur spacieux se transforme afin de laisser le conducteur reprendre le contrôle. Tous les sièges se tournent alors vers l’avant. Le volant réapparaît, ainsi que les compteurs. L’éclairage intérieur devient bleu.

 

 

Publicités

Toyota présentera ses solutions liées aux ITS au salon de Tokyo

20151016_01_01

A l’occasion du salon de l’automobile de Tokyo, et au sein de l’expo Smart Mobility 2015, Toyota mettre l’accent sur deux thèmes majeurs : le transport intelligent et l’autopartage.

Lancé récemment par Toyota, le pack de sécurité ITS Connect repose sur les communications de véhicule à véhicule (V2V) et de véhicule à infrastructure (V2I), afin d’apporter plus de sécurité au volant. Comme l’a annoncé Toyota en début de mois, le pack ITS Connect équipera la nouvelle Crown (lancée le 1er octobre) et la Prius (dont le lancement est prévu en décembre au Japon), puis un autre modèle d’ici la fin de 2015.

Sur son stand, la marque a prévu de représenter un carrefour où seront placés un modèle réduit de voiture, des capteurs de piétons et une antenne de fréquence 760 MHz. Cette simulation montrera l’efficacité du dispositif de sécurité, qui échangera des informations en temps réel avec le modèle réduit.

La démo expliquera également la fonction d’évitement de collision lors d’un virage à droite d’ITS Connect, en décrivant le fonctionnement des détecteurs de piétons ainsi que l’instant et les méthodes d’alerte du conducteur via l’interface embarquée homme-machine. Seront également présentés la notification de présence d’un véhicule de secours, une fonction d’ITS, et le régulateur dynamique de vitesse qui utilise la communication V2V pour maintenir une distance de sécurité entre les véhicules.

Le modèle choisi pour faire la démonstration de ces fonctions n’est autre que la toute nouvelle Prius. De plus, des présentoirs donneront un aperçu des services V2I et V2V mis en œuvre sur cette version du dispositif de sécurité, ainsi que de certaines technologies ITS que Toyota compte déployer à l’avenir.

L’autre thème majeur est l’autopartage. Toyota présentera ainsi Ha:mo, un service déjà expérimenté sur le terrain à Toyota City, au Japon, depuis octobre 2012 et à Grenoble, en France, depuis octobre 2014. Il vient aussi de débuter à Tokyo en collaboration avec Park24 et pourrait faire son apparition prochainement dans des lieux touristiques.

Le stand présentera également une simulation interactive. On pourra y découvrir notamment une fonction de guidage d’itinéraire basée sur un dispositif sophistiqué d’identification personnelle et de reconnaissance vocale, doublé d’un grand affichage « tête haute ». Il devrait équiper les véhicules Ha:mo de future génération.