Archives du mot-clé applications

Les résultats du Hackaton ITS au Congrès de Bordeaux

 

Hackaton résultats

Comme nous l’avons déjà écrit sur ce blog, une compétition a été organisée par la plateforme européenne Mobinet, en partenariat avec le Challenge Bibendum, l’initiative e-Safety Aware et la FIA, pour créer de nouveaux services liés à la mobilité. Le défi était d’utiliser les données de la ville de Bordeaux et de Glasgow.

Hackaton logo

Trois équipes ont été distinguées par le jury. Elles ont pour nom All Green (Drive Safely and happily, appli qui aide à prendre les feux au vert), Bobby (Daily comuting buddy : assistant qui prend en compte l’agenda pour proposer les transports les plus pertinents) et Sensity.

On peut écouter ici en français Mark Baylet et Miguel Munoz de la startup Bosco (appli All Green), au micro d’ITS Radio.

Publicités

Bordeaux et l’open data : un rôle précurseur

Open-Data-Transport-660x330-660x330

Ce n’est pas un hasard si Bordeaux a été choisie pour accueillir le Congrès mondial des ITS en octobre prochain. La capitale girondine a joué un rôle de précurseur dans le domaine de l’open data. Ainsi, la ville a ouvert en octobre 2012  son portail de données publiques. Il est résolument tourné vers le grand public, que ce soit les habitants ou les touristes de passage, et vise à rendre plus lisibles les données publiques. Une façon de conjuguer transparence et innovation.

Les flux d’informations sont organisés par grandes thématiques (cadre de vie, citoyenneté et administration, culture, sports et loisirs).

Capture-d’écran-2012-09-05-à-15.58.49

On y retrouve par exemple un service pour visualiser et s’informer sur les arbres en ville  (au nombre de 26 000), un autre pour faciliter le tourisme des personnes avec un handicap (Bordeaux, ma ville accessible), un service de l’office de tourisme pour repérer plus facilement les points d’intérêt (Monument Tracker) et un autre édité par le CIVB pour obtenir des informations très détaillées sur le vin de Bordeaux (Smart Bordeaux). On saisit un nom et on accède à une page avec l’historique, les caractéristiques du vin et les coordonnées pour se rendre au chai.

A vocation citoyenne, le service Ma Ville 2.0 permet aux citoyens de consulter sur une carte les points d’intérêt (musées, parcs-relais, pharmacies…), mais aussi de signaler tout ce qui ne va pas (tags, panne d’éclairage public, propreté, dégradation du mobilier urbain…).

Bordeaux-parcs

Pour les transports, on peut par exemple accéder à la cartographie du stationnement payant, le plan des pistes cyclables et repérer où se trouvent les bornes de recharge pour les véhicules électriques. Les informations s’affichent sur Google Maps.

Les visiteurs du Congrès ITS de Bordeaux ne manqueront pas de tester tous ces services, y compris un plus récent et qui indique où se trouvent…. les toilettes publiques dans Bordeaux.

Le portail s’inscrit dans la gouvernance globale du programme « Bordeaux Cité Digitale » qui vise notamment le développement du NFC dans la ville et les transports, qui promeut les services mobiles via QrCodes, et permet l’accès à un réseau Wifi gratuit dans l’espace public.

bordeaux-metropole-1-systeme-et-28-logos

Pour sa part, Bordeaux Métropole joue aussi la carte de l’open data à l’échelle de l’agglo. Le portail donne accès à encore plus de services, en particulier dans le transport avec Alerte rocade Bordeaux, Bordeaux On Live, Gare horaires trajets, iBordeaux Tram Bus,  iMove in Bordeaux, Next Tram Bordeaux, Parking Direct, Transports Bordeaux, Ze Trajet…

La communauté d’agglo a été récompensée du label « Territoire innovant » d’or lors de la 11eème édition du forum national des Interconnectés les 11 et 12 décembre 2014 à Lyon.

Plus d’infos ici sur l’open data dans les transports.

Les PME innovantes invitées à développer des applications pour le congrès ITS de Bordeaux

JUPITER_GNSS_GSA

Accueilli par le cluster TOPOS Aquitaine, dont le savoir-faire repose sur les technologies satellitaires, le Congrès Mondial sur les ITS de Bordeaux entend justement capitaliser sur les services de géopositionnement pour inciter des PME et des collectivités à présenter des applications favorisant une meilleure mobilité.

L’appel a été lancé par l’Agence du GNSS Européenne, plus connue sous le nom de GSA, et dont le rôle est de mettre en œuvre une nouvelle génération de systèmes de radionavigation par satellite.

Dans le cadre du projet JUPITER, coordonné par le pôle Aerospace Valley en Aquitaine et en Midi-Pyrénées, l’agence espère convaincre 25 entreprises et 15 régions de présenter des applications permettant de gagner du temps (aide à la navigation, places de parking disponibles, calcul d’itinéraire multimodal), de fluidifier le trafic (péage indexé sur le kilométrage), ou encore d’améliorer la sécurité (eCall, fusion de données avec les capteurs embarqués des véhicules, localisation pour le transport de matières dangereuses).

Les PME retenues recevront un chèque de 4 000 € leur permettant de participer au Congrès ITS de Bordeaux.