Archives du mot-clé Easymile

Easymile à la conquête de l’Amérique avec sa navette autonome

 

IMG_7887

Lors du Congrès ITS de Bordeaux, EasyMile et GoMentum Station ont annoncé la signature d’un accord de partenariat exclusif afin de tester pour la première fois en Californie du Nord une flotte d’EZ10. Ces navettes, que l’on a pu apercevoir au congrès, sont des véhicules autonomes de  transport collectifs (VATC).

Rappelons qu’EasyMile est une coentreprise entre Ligier Group, constructeur de quadricycles légers et lourds, et Robosoft, société spécialisée en robotique de services, qui a déployé avec succès des flottes de véhicules autonomes de transport collectifs en Finlande, France, Italie, Espagne et Suisse.

Le partenariat avec GoMentum Station, société basée à Concord en Californie, témoigne de son
ambition d’être la première à déployer à des fins commerciales de ce type de véhicules aux États-Unis.

EasyMile répond aux enjeux de la  mobilité du dernier kilomètre avec des navettes autonomes proposant un mode de transport collectif à vitesse réduite. Les EZ10 seront déployées sur le site pilote de GoMentum Station à Bishop Ranch, un parc d’activité situé à San Ramon en Californie. Le projet pilote est prévu pour débuter à l’été 2016 avec deux véhicules.

Publicités

La navette sans conducteur qu’on peut appeler à partir d’un simple smartphone

EZ10 epfl

Alors que le campus de l’EPFL à Lausanne accueille depuis ce printemps une flotte de véhicules autonomes dans le cadre du projet européen CityMobil2, la start-up locale BestMile vient de lancer son service de transport à la demande.

Disponible sur les plates-formes Apple et Google Play, son application pour smartphones permet dès aujourd’hui d’appeler les deux navettes autonomes qui parcourent le campus de l’EPFL jusqu’à la fin du mois d’août. Ces véhicules desservent le campus du lundi au vendredi, uniquement sur appel.

EZ10 best mile

La plate-forme logicielle de BestMile joue le rôle de chef d’orchestre. A l’image du contrôle aérien dans les aéroports, elle optimise en temps réel le mouvement de chaque navette, gère les horaires, les retards, les croisements et répond aux demandes reçues via les applications pour smartphones.

Ce service de mobilité à la demande marque l’aboutissement de la seconde étape de développement du logiciel qui sera officiellement présenté en octobre prochain à Bordeaux lors du Congrès mondial des ITS, où la société disposera d’un stand. La technologie a vocation à être compatible avec le plus grand nombre de constructeurs de véhicules.

Des navettes automatisées en démo à ITS Bordeaux

EZ10s@EPFL

Le véhicule autonome sera l’un des pôles d’attraction du 22ème Congrès Mondial sur les ITS, en octobre prochain.

Mais, l’automatisation de la conduite ne se limite pas aux seules voitures particulières. Ainsi, l’événement sera l’occasion de présenter le savoir-faire français en matière de navettes électriques et automatisées.

Les organisateurs accueilleront ainsi des véhicules de l’entreprise Robosoft (implantée à Bidart, Pyrénées-Atlantiques) qui s’est rapprochée de Ligier pour donner naissance à Easymile, une joint-venture dédiée aux concepts de mobilité innovants. Ce sont ainsi 4 navettes sans chauffeurs de type EZ10, développées dans le cadre du programme CityMobil 2, qui seront mises en service pendant le congrès. Elles évolueront le long du lac, sur un itinéraire fermé au trafic, entre l’expo et la zone de démos.

CATS

L’entreprise Navya (ex Induct) a également prévu des démonstrations à Bordeaux. Elles se feront a priori sur route ouverte (sous réserve d’une autorisation). Tout comme celles d’Easymile, les navettes de cette PME française ont été testées en conditions réelles à l’EPFL de Lausanne.

Le Congrès sera l’occasion de dévoiler en avant-première la toute nouvelle navette Navya Neo, d’une capacité de 15 personnes.