Archives du mot-clé voiturier automatique

Des Renault autonomes en action à ITS Bordeaux

IMG_8348

En tant que chef de file du projet pilotage automatique en France, le constructeur français est bien sûr présent au Congrès ITS de Bordeaux. Le losange y présente une démo sur la base d’une Fluence ZE, pour une application de voiturier automatique.

IMG_8347

Pilotée à distance par une tablette, la voiture va se garer toute seule sans personne derrière le volant. On la voit même éviter au passage un piéton qui traverse devant elle. Puis, elle revient à son point de départ quand on la rappelle, toujours à partir de la tablette.

IMG_8349

La démonstration se fait en partenariat avec u-blox, un spécialiste des modules et puces pour la communication sans fil et la localisation. Cette société suisse a développé une plateforme de développement qui combine le module GNSS concurrent M8 avec la technologie unique de navigation automobile à l’estime en 3D Automotive Dead Reckoning « ADR ». u-blox a également fourni un support technique dédié.

IMG_8315

Renault présente aussi sur son stand une Zoé autonome. Il s’agit du prototype Next Two, équipée de capteurs lui permettant d’évoluer sans l’aide d’un conducteur et de se connecter pour proposer des services dont de la visioconférence.

*Les produits de navigation automobile 3D à l’estime de u blox offrent une précision améliorée grâce à des capteurs de mouvement, de direction et d’élévation intégrés. Gyroscope et accéléromètre ne font qu’un avec la plate-forme leader de positionnement GNSS M8 garantissant ainsi une solution de localisation des plus performantes en intérieur comme en extérieur.

Publicités

Véhicule autonome : des premières mondiales prévues à Bordeaux

Site-démo

Parmi les 50 véhicules prévus pour les démos qui se feront à l’extérieur du Congrès ITS de Bordeaux, il y en a quelques uns qui devraient susciter beaucoup d’attention. Il s’agit bien entendu des voitures autonomes, dont certaines évolueront sur route ouverte et pour la première fois en France. « Nous avons obtenu les autorisations nécessaires de la part de la préfecture et de l’Etat pour rouler en milieu urbain », explique André Reix, directeur du comité d’organisation bordelais du 22ème congrès mondial ITS. Mais, pour des questions de sécurité, un conducteur professionnel, formé pour réagir très rapidement en cas d’incident, sera présent dans les véhicules durant ces cinq jours de test », précise-t-il.

A noter que ces véhicules seront identifiables, soit par une immatriculation spécifique ou un signe distinctif.

Le show sera en grande partie assuré par des acteurs français.

vedecom

Le premier est l’Institut VEDECOM, qui est un ITE (Institut pour la Transition Energétique) où se retrouvent les principaux acteurs de l’industrie automobile française. Né en 2014, il a pour vocation d’accompagner l’ensemble de son écosystème à créer de l’innovation performante dans le domaine de la mobilité et en particulier dans les domaines des véhicules électrifiés, des véhicules autonomes et connectés, et des infrastructures et services de mobilité et d’énergie partagées. C’est un véhicule électrique, autonome et connecté, qui sera présenté au Congrès ITS de Bordeaux et sur route ouverte. Une première réalisation concrète de VEDECOM avec des services contextuels, affichés en temps réel.

IMG_6174

Le second est Valeo. L’équipementier français, qui a développé un premier véhicule autonome (Cruise4U) en début d’année pour le CES de Las Vegas, puis un second qui a été montré à Paris sur l’esplanade des Invalides en mars avec l’aide de son partenaire Safran, tous deux sur la base de modèles Volkswagen, entend faire rouler un autre véhicule automatisé sur la rocade de Bordeaux. Et il y aura de nouvelles évolutions, nous promet-on chez Valeo avec toujours plus de réalisme et une solution encore plus mûre techniquement. Dans une interview récente, le PDG de la société, Jacques Aschenbroich, déclarait : « nous ne craignons pas Google ».

2014_01_20_link_bleu_HD

Le troisième est Akka Technologies. Cette société de conseil en ingénierie a  prévu de faire rouler son démonstrateur Link in City*, développé à partir de son prototype initial Link & Go. Ce véhicule au look futuriste et à propulsion électrique se repère grâce à ses capteurs par rapport à l’environnement et dispose d’une cartographie 3 D, ainsi que d’un GPS de précision centimétrique. Mais, il est aussi connecté (Wi-Fi, 4 G), afin de dialoguer avec l’infrastructure et de recevoir des informations sur le trafic à Bordeaux, et de bénéficier de services reposant sur l’open data, le big data et le cloud. En mode autonome, il est possible de faire des visioconférences pendant que l’électronique gère la conduite. Les passagers peuvent aussi faire pivoter les sièges dos à la route et discuter entre eux.

*projet mené en partenariat avec le Conseil Régional d’Aquitaine et les sociétés Cogniteev et Helileo

Cooperative intersection

A suivre également : une démonstration sur circuit fermé de trois véhicules autonomes, dans le cadre d’un projet de recherche mené par l’UTBM et financé par la région Franche-Comté.

En évoluant sur un circuit reprenant la forme d’un huit, ces véhicules seront capables d’adapter leur allure et de gérer les priorités de passage à des intersections sans feux. Ils circuleront en gardant une distance de sécurité, aussi bien avec les véhicules précédents dans la même voie qu’avec les véhicules qui les croisent. Dotés de capteurs, les trois véhicules de démonstration ont été robotisés par FAAR Industry, expert dans l’électronique de contrôle pour les véhicules autonomes et connectés. Grâces aux techniques de commandes longitudinale et latérale, les véhicules suivront la trajectoire du circuit. Pour synchroniser leurs vitesses à l’approche de l’intersection, les véhicules négocieront entre eux via un serveur. Ils devront d’abord s’accorder sur l’ordre de passage puis réguler leurs vitesses en fonction.

Le concept a été conçu en virtuel avec l’outil Simulate de Voxelia, puis validé en réel sur la plateforme Car2Road du pôle Véhicule du Futur. A noter que les apports des technologies satellitaires (EGNOS et dans le futur GALILEO) seront démontrés pendant le congrès ITS de Bordeaux via la plateforme de réalité mixte de Voxelia.

Pour sa part, PSA Peugeot Citroën procèdera à une démo d’évitement automatique d’urgence face à un piéton.

DSCN5789

Chez les constructeurs français, Renault prévoit par ailleurs de faire une démo de ce qu’on appelle le voiturier automatique. Avec une Fluence Z.E, qui a participé au programme PAMU, la marque au losange montrera comment une voiture peut aller se garer toute seule, le conducteur restant à l’extérieur du véhicule. Voir la vidéo.

A noter qu’Aisin, l’équipementier japonais, a également prévu de faire une démonstration de parking automatique à distance. Ce sous-traitant travaille également sur la surveillance du conducteur, afin d’arrêter automatiquement le véhicule en cas d’endormissement.