Archives du mot-clé trafic

PTV et INRIX choisis pour surveiller le trafic en Ile-de-France

PMV-e6e28

A l’occasion du dernier Congrès ITS de Bordeaux, la direction des routes Île-de-France (DiRIF) a choisi PTV Group, en collaboration avec INRIX, pour surveiller en temps réel la circulation et les embouteillages en région parisienne. La DiRIF va utiliser la plateforme analytique Optima de PTV qui offre un aperçu de la circulation basé sur des données en temps réel fournies par INRIX. Cela permettra de surveiller plus finement la circulation et les embouteillages sur le réseau routier.

INRIX va délivrer des données sur le trafic qui proviennent de son réseau collaboratif de véhicules et d’appareils connectés. PTV Group va intégrer et traiter ces données pour transmettre à tout moment à la DiRIF une vision plus précise et globale de la circulation sur les routes de la région.

Le centre de gestion de la circulation de la DiRIF est chargé de surveiller, contrôler et publier des informations très précises relatives aux conditions de circulation sur les routes principales de la région parisienne, qui desservent 12 millions de personnes. Grâce aux données de mouvement associées à la plateforme évolutive d’analyse de la circulation en temps réel, la DiRIF va obtenir un aperçu plus immédiat de l’état de la circulation sur plus de 2 000 km de routes.

Publicités

Des drones pour surveiller le chassé-croisé sur les autoroutes Vinci

zanmqwyqgfnnprvy5d2q

A l’occasion du grand « chassé-croisé » des vacances d’été, ce week-end, vous avez une chance d’observer des drones survolant les autoroutes. Vinci Autoroutes et Eutelsat Communications ont décidé de tester l’information trafic par vidéo et par drone depuis l’échangeur autoroutier A7/A9 d’Orange, principal noeud autoroutier de la Vallée du Rhône. La captation vidéo en direct est assurée par Live Drone, spécialiste français dans ce domaine.

On peut retrouver ici les prises de vues de ces drones sur le site de Vinci Autoroutes.

map

Concrètement, « les drones enchaîneront plusieurs séries de vols d’une dizaine de minutes chacun, permettant de visualiser très précisément les conditions de circulation. Les vacanciers, désireux de connaître l’état du trafic avant leur départ pourront ainsi avoir accès au flux vidéo live en haute définition. Ces images pourront également être mises à disposition des chaînes de télévision généralistes et d’information continue.

Un premier test similaire avait déjà été effectué le samedi 11 juillet, au péage de Saint-Arnoult-en-Yvelines sur l’A10, souvent saturé.

Au Congrès ITS de Bordeaux, où Vinci sera présent, on verra également des drones pour filmer les démos.

La Sanef met en place l’autoroute intelligente

sanef autoroute intelligente

Face aux enjeux de mobilité des métropoles, et pour anticiper les besoins des conducteurs de plus en plus connectés, le groupe a décidé d’équiper les sections d’autoroute où on circule le plus d’équipements automatiques et connectés pour collecter et diffuser en temps réel une information trafic fiable et ciblée.

C’est ce que la sanef appelle l’autoroute intelligente.

Après l’A13 en 2009 et l’A1 en 2013, les clients de l’A4 vont désormais bénéficier de nouveaux services en extrémités d’axe, sur deux sections à très fort trafic :
– En Île-de-France, entre Noisy-le-Grand et Coutevroult
– En Alsace, entre Schwindratzheim et Reichstett

Sur cette dernière zone, où le trafic moyen est de 80 000 véhicules/jour, la Sanef a mis en place 13 caméras pour mieux détecter les incidents. Et ce n’est pas tout, car la section a été équipée de 6 capteurs Bluetooth pour mesurer les temps de parcours et les communiquer à ses clients via les panneaux lumineux, la radio sanef 107.7, sanef.com et Twitter.

En connaissant à l’avance la durée de leur déplacement, les conducteurs gardent la maîtrise de leur trajet sur l’autoroute et jusqu’au centre de Strasbourg grâce à un partage des données avec la DIR Est, gestionnaire de l’A4 au-delà de Reichstett.

Rappelons qu’en 1998, la Sanef avait déjà déployé un dispositif de modulation des vitesses entre Schwindratzheim et Reichstett dans le sens Strasbourg-Paris. Toujours actif, il consiste à conseiller une limitation de vitesse en fonction de la densité de la circulation pour préserver l’écoulement du trafic et retarder la formation des ralentissements. Grâce aux nouvelles technologies, il évolue aujourd’hui vers un système de régulation des vitesses plus réactif, plus performant et plus cohérent puisque les 2 sens de circulation sont désormais équipés. Jusqu’à présent conseillée, la limitation de vitesse affichée sera désormais la vitesse maximale autorisée.

En pratique, lorsque le trafic se densifie, le système propose une baisse de la vitesse avant la saturation pour maintenir une circulation fluide. La vitesse est abaissée par paliers : elle passe de 130 km/h à 110 km/h voire 90 km/h. La situation est rétablie à 130 km/h lorsque le trafic est moins dense.

L’activation de la mesure est annoncée sur les panneaux lumineux et à l’antenne de la radio sanef 107.7.

La branche ITS de la Sanef sera présente au Congrès ITS de Bordeaux.