Archives du mot-clé Renault

Jean-François Sencerin (Renault) : tous les cas de figure du véhicule autonome sont couverts à ITS Bordeaux

IMG_8351

Le blog du congrès ITS a pu rencontrer chez Renault le représentant de Carlos Ghosn au sein du programme véhicule autonome (élaboré du temps de la Nouvelle France Industrielle, et replacé par Emmanuel Macron au sein d’une thématique « Mobilité Ecologique »). Jean-François Sencerin évoque la démo de voiturier automatique de la marque au losange et celle des autres intervenants participant à ce programme de recherche.

Peut-on vraiment voir le véhicule autonome sous toutes ces formes à ITS Bordeaux ?

Les démonstrations que l’on peut voir au congrès représentent les premiers cas d’usage du plan Nouvelle France Industrielle sur le véhicule autonome que pilote Renault, à savoir la gestion d’embouteillages et le véhicule sur autoroute avec Valeo, l’évolution en environnement périurbain avec VEDECOM et des navettes autonomes qui sont présentées par Navya et Easymile. Renault présente pour sa part un service de voiturier automatique.

Parfois, les journalistes ont un peu de mal à croire que les industriels français soient bien placés dans la course. Que leur répondez-vous ? 

Ce que j’espère, c’est que les démonstrations qui sont faites en grandeur nature vont les convaincre que la France est particulièrement bien placée et investit pour que le véhicule autonome soit une réalité.

Et c’est parti pour les expérimentation sur route ouverte ?

C’était l’engagement du plan de la NFI. Depuis juillet de cette année, les premières expérimentations sur route ouverte ont débuté. Elles se poursuivent pendant toute la semaine dans le cadre du Congrès ITS de Bordeaux.

Publicités

Des Renault autonomes en action à ITS Bordeaux

IMG_8348

En tant que chef de file du projet pilotage automatique en France, le constructeur français est bien sûr présent au Congrès ITS de Bordeaux. Le losange y présente une démo sur la base d’une Fluence ZE, pour une application de voiturier automatique.

IMG_8347

Pilotée à distance par une tablette, la voiture va se garer toute seule sans personne derrière le volant. On la voit même éviter au passage un piéton qui traverse devant elle. Puis, elle revient à son point de départ quand on la rappelle, toujours à partir de la tablette.

IMG_8349

La démonstration se fait en partenariat avec u-blox, un spécialiste des modules et puces pour la communication sans fil et la localisation. Cette société suisse a développé une plateforme de développement qui combine le module GNSS concurrent M8 avec la technologie unique de navigation automobile à l’estime en 3D Automotive Dead Reckoning « ADR ». u-blox a également fourni un support technique dédié.

IMG_8315

Renault présente aussi sur son stand une Zoé autonome. Il s’agit du prototype Next Two, équipée de capteurs lui permettant d’évoluer sans l’aide d’un conducteur et de se connecter pour proposer des services dont de la visioconférence.

*Les produits de navigation automobile 3D à l’estime de u blox offrent une précision améliorée grâce à des capteurs de mouvement, de direction et d’élévation intégrés. Gyroscope et accéléromètre ne font qu’un avec la plate-forme leader de positionnement GNSS M8 garantissant ainsi une solution de localisation des plus performantes en intérieur comme en extérieur.

Le parking automatisé piloté par smartphone va devenir bientôt une réalité

Bosch car2go

Bosch et Daimler vont coopérer dans le cadre d’un projet pilote en Allemagne, à partir de ce mois-ci. Ce projet vise à automatiser le stationnement, afin de faciliter la prise en main et la restitution des voitures d’autopartage, dans le cadre du service Car2Go que le constructeur a mis en place dans plusieurs pays.

Il va s’appuyer sur l’expertise de chacun de ces partenaires.

Ainsi Bosch fournira l’infrastructure nécessaire (capteurs d’occupation sur les places de parking), les caméras et le système de communication). Pour sa part, Mercedes utilisera les capteurs de bord de nouvelle génération de ses véhicules et s’appuiera sur son expérience de l’autopartage.

L’objectif est le suivant : quand un client qui a réservé arrivera, le véhicule sortira de sa place tout seul et viendra à sa rencontre. Inversement, quand il aura terminé sa location, il informera par smartphone le système Car2Go qui enregistrera la restitution et enverra la voiture se garer toute seule.

Un service qui constituera une première application du véhicule autonome.

A noter que le même Bosch est impliqué dans un projet de recherche européen, baptisé V Charge, et qui implique aussi Volkswagen, pour développer le voiturier automatique sur le segment spécifique des véhicules électriques.

Classe-E-remote-parking

Daimler considère que le parking automatisé de masse arrivera bien plus vite que le véhicule autonome sur les routes. Associée à une application sur smartphone, cette fonction sera d’ailleurs proposée à bord de la nouvelle Mercedes Classe E, qui sera présentée au salon de Francfort en septembre et lancée au printemps prochain.

Pamu intérieur

Toutefois, l’idée n’est pas nouvelle. En France, le projet PAMU a permis de tester le service de voiturier automatique. Le concept a été expérimenté par Renault, avec l’aide du Conseil Général des Yvelines, dans l’enceinte de son Technocentre de Guyancourt. L’idée était de proposer un pool de taxis.

Le scénario était le suivant : vous réservez une voiture de pool sur un site informatique dédié ; vous indiquez votre trajet, votre heure et votre lieu de départ. Le moment venu, vous recevez un SMS qui vous prévient que l’auto est là, positionnée au point de rendez-vous indiqué lors de la réservation, avec la charge électrique nécessaire. Vous vous identifiez grâce à votre badge passé devant un lecteur situé au niveau du pare-brise. Elle déverrouille alors ses portes, et quitte le mode automatique pour vous laisser la main. Votre mission terminée, vous la déposez au lieu de votre choix, et elle rentre seule au pool taxi.

Les Fluence ZE de Renault qui ont participé à ce projet PAMU feront d’ailleurs l’objet de démos pendant le Congrès ITS de Bordeaux.

Remote-parking

Une démo similaire sera d’ailleurs présentée aussi par l’équipementier japonais Aisin.

Rambouillet veut expérimenter les voitures sans chauffeur

renault-fluence-ze-sans-conducteur

A quelques mois du Congrès ITS de Bordeaux, le thème de la voiture autonome semble décidément passionner les collectivités. Ainsi, la communauté d’agglomération Rambouillet Territoires (Yvelines) a voté le 13 avril une délibération pour expérimenter en milieu semi-rural des véhicules sans chauffeur.

Une première en Ile-de-France, mais pas seulement.

«La région de Rambouillet sera le premier territoire au monde d’expérimentation de la voiture autonome de niveau 4, c’est-à-dire sans aucun chauffeur !» annonce avec fierté Jean-Frédéric Poisson, le Président de la communauté d’agglo et par ailleurs député.

Le test débutera d’abord sur des routes fermées. La communauté d’agglomération de Rambouillet a validé le principe de mettre des portions de ses routes sur environ 1,5 kilomètre à disposition de Renault et de la RATP, ainsi que de l’équipementier Continental Automotive*, pour faire rouler ces véhicules autonomes. La seconde étape sera de les insérer dans le trafic, sur des voies peu fréquentées, avec la mise en place de navettes.

Des études de faisabilité ont été lancées en mai sur le territoire. L’expérimentation pourrait quant à elle débuter en décembre.

Pour aller plus loin :

http://www.francebleu.fr/infos/voiture-autonome/bientot-des-voitures-autonomes-sur-les-routes-rambouillet-2288255

http://www.lesnouvelles.fr/2015/04/27/rambouillet-terre-dexperimentation-des-voitures-sans-chauffeur/

*Très présent dans le secteur, où il travaille sur la voiture connectée.