Archives du mot-clé big data

Les sessions en français du Congrès ITS de Bordeaux

 

patrimoine 39 - cr+®dit Thomas Sanson - Mairie de Bordeaux

Même si le Congrès Mondial sur les ITS est un événement international par essence, où les débats se tiennent en langue anglaise, et avec un programme chargé (plus de 250 sessions, dont 100 sessions techniques et scientifiques), des conférences auront lieu en français.

Elles sont au nombre de 8 et couvrent les principaux thèmes du congrès.

6 octobre 

Table Ronde : L’électromobilité en France, un enjeu régional, tant pour le développement et l’aménagement de nos territoires que pour accompagner l’évolution de la mobilité (11 h – 12 h 30). Organisée par SETEC ITS.

Utilisation des « Big Data » en matière de mobilité intelligente : état de l’art et innovations (13 h 30 – 15 h). Conférence organisée par IBM.

Comment anticiper les influences des données sur la mobilité ? (15 h 30 – 17 h). Conférence organisée par SETEC LAB.

7 octobre

Table Ronde : eCall 2017 : vers le SOS automatique et la voiture connectée pour tous (11 h – 12 h 30). Organisée par IMA.

Les défis théoriques et techniques de la conduite automatisée (16 h – 17 h 30). Conférence organisée par MinesParisTech.

8 octobre

Le projet SCOOP@F (9 h – 10 h 30). Conférence organisée par les ministères français (MEDDE/DGITM/DIT/GRT).

Innovation et transition : le vélo au cœur des mobilités (11 h – 12 h 30). Conférence organisée par le Club Ville et Territoires Cyclables.

Stationnement en voirie : les nouveaux modes de paiement et de contrôle (13 h 30 – 15 h). Conférence organisée par EGIS.

 

Photo : Thomas Sanson, mairie de Bordeaux, via l’agence Canal Com.

Publicités

Big Data et Open Data : une révolution 2.0 appliquée aux transports

VersaillesChantier

Grâce à la combinaison entre un meilleur accès aux données liées au transport et la disponibilité croissante de nouvelles sources de données, provenant des utilisateurs finaux (smartphones, médias sociaux), des véhicules et des infrastructures de communication et de transport (données issues de capteurs), il est possible de mieux informer les usagers. Ces derniers deviennent à leur tour des relais d’information et peuvent aider les opérateurs de transport à remédier aux retards et aux incidents.

Ce nouveau paradigme repose sur l’Open Data et le Big Data. Deux termes dont il sera question pendant le Congrès ITS de Bordeaux.

Tranquilien

Le traitement des données permet par exemple d’utilisation les signaux des téléphones mobiles pour prévoir le taux de remplissage des métros et des trains et conseiller les voyageurs. C’est le cas par exemple de Moovit, qui s’appuie sur une communauté, mais aussi de Tranquilien en Ile-de-France. Ce service est soutenu par la SNCF, qui a par ailleurs lancé un Challenge Digital qui permet de proposer des applications. Aujourd’hui, il est désormais possible de connaitre le nombre de voyageurs montant dans chaque gare d’Île-de-France en fonction du type de jour et du créneau horaire. On peut aussi prendre connaissance du nombre de places disponibles par abris pour les voyageurs qui veulent laisser leur vélo en gare avant de prendre le train.

Grâce aux smartphones, on peut aussi faire remonter des incidents comme des retards. C’est tout le sens de l’appli anti-retards de l’UFC Que Choisir. Il existe aussi l’appli Twi’TER Aquitaine.

Toutefois, malgré tout l’apport de ces technologies, les applications doivent prendre en compte les questions relatives à la protection de la vie privée.

Conférence ITS de Bruxelles : une répétition avant le congrès de Bordeaux en octobre

ITS-bruxelles

Le 24 avril dernier, la Commission européenne a organisé à Bruxelles la cinquième Conférence sur les systèmes de transport intelligents (STI ou ITS), sur le thème « Une stratégie numérique pour la mobilité : de la capacité à la connectivité ».

Réunissant acteurs institutionnels, publics et privés, l’événement avait pour but
de présenter un état des lieux des avancées en la matière en Europe, en débattant de la dimension numérique des ITS et en mettant en valeur des projets innovants.

Cette conférence se voulait une vitrine pour le Congrès Mondial sur les ITS de Bordeaux, qui se tiendra  du 5 au 9 octobre 2015.

Le congrès, qui disposait d’un stand à Bruxelles, a été présenté aux participants par Jean-Bernard Kovaric, Adjoint au directeur des infrastructures du Ministère de l’Ecologie et du Développement durable, et était également représenté par Florence Ghiron, Présidente du comité organisateur du congrès et du cluster TOPOS Aquitaine.

Cet événement a également été l’occasion de présenter deux projets européens de déploiement des ITS qui concernent Bordeaux, et cofinancés par le programme européen pour la compétitivité et l’innovation (CIP 2007- 2013).

Le premier est Compass4D, qui vise à déployer des solutions de transport intelligent « coopératif » informant les usagers de la route en temps réel des situations nécessitant une attention particulière. TOPOS Aquitaine et l’entreprise girondine Geoloc Systems en sont partenaires, et sont soutenus notamment par la Ville de Bordeaux et Bordeaux Métropole
pour la mise en œuvre des solutions sur le terrain.

Le projet CO-GISTICS, lui, applique le même type de services au secteur de la logistique. Ses partenaires aquitains en sont Geoloc Systems et Aguila Technologies, et le projet implique
également le Port de Bordeaux.

Par ailleurs, l’entreprise Excelerate Systems, dont l’antenne européenne est basée à Bordeaux, était invitée à intervenir lors d’une table ronde sur la gestion et l’utilisation des données. Aadel Benyoussef, dirigeant de l’entreprise, y a présenté un projet innovant de calculateur d’itinéraire
multimodal en temps réel, grâce à un hub d’intégration de données reposant sur une plateforme BigData de gestion d’internet des objets et d’objets connectés.