Archives du mot-clé Etats-Unis

Vers une législation unifiée aux Etats-Unis pour les véhicules autonomes ?

158618_Autonomous_drive_technology_detection_on_the_road

À l’occasion d’un discours prononcé lors d’un séminaire de haut niveau sur la conduite autonome, qui se déroulait jeudi dernier et organisé par Volvo et l’Ambassade de Suède à Washington, le PDG du constructeur automobile a souligné le flou actuel de la législation américaine.  Hakan Samuelsson a fait remarquer que les États-Unis sont actuellement le pays le plus progressiste dans le domaine des véhicules autonomes, mais que cette position pourrait être remise en question si un cadre spécifique de règles et de tests n’était pas mis en place au niveau national.

« L’absence de directives nationales concernant les tests et la certification des véhicules autonomes risque de faire perdre sa place de leader aux États-Unis », a-t-il déclaré. Dans une certaine mesure, l’Europe a souffert de son méli-mélo de lois et de règles. Il serait dommage que sur un sujet aussi important, les États-Unis suivent également cette voie ».
Pour le patron de Volvo, le manque de supervision fédérale au niveau national risque d’engendrer un ralentissement de la conception et de l’introduction des technologies de véhicules autonomes, lesquels seront alors particulièrement difficiles à tester, à développer, et à vendre pour les constructeurs.

« L’absence de réglementations claires empêchera les constructeurs de procéder à des tests crédibles, qui leur permettraient de concevoir des véhicules adaptés à l’ensemble des différentes lois des 50 états », a encore ajouté Hakan Samuelsson. Afin d’assurer la transition la plus douce possible vers la mobilité autonome, nous devons instaurer une structure adaptée », a-t-il plaidé.

Pour Volvo, l’introduction des véhicules autonomes sur les routes du monde entier se déroulera bien plus tôt que les législateurs ne l’avaient prévue.

Publicités

L’Amérique veut accélérer le déploiement de la voiture connectée

190585_2016_Cadillac

L’administration Obama veut accélérer l’examen réglementaire d’un texte imposant l’installation dans tous les véhicules neufs de la technologie V2V* (vehicle-to-vehicle) permettant d’échanger automatiquement des informations entre eux, via des réseaux sans fil de type Wi-Fi. Cette proposition sera soumise à examen d’ici la fin de l’année, soit un an avant le calendrier prévu, a indiqué le secrétaire aux Transports Anthony Foxx.

Le principe du V2V est simple : grâce aux ondes radio à courte portée, les voitures qui en sont équipées échangent des informations sur la vitesse, la distance, la présence de véhicules ou d’obstacles.

Cette technologie, qui coûterait environ 350 dollars par véhicule selon les calculs de la NHTSA, l’agence de sécurité routière, offre aussi une assistance dans deux types de situations : quand un véhicule doit tourner à gauche (Left Turn Assist) et avant de s’engager sur un carrefour sans visibilité (Intersection Movement Assist).

Toujours selon et organisme, la technologie pourrait éviter jusqu’à 592 000 accidents et sauver 1 083 vies par an.

Aucune règle n’impose ce type de dispositif actuellement aux États-Unis, mais certains conducteurs ont commencé à prendre les devants. C’est le cas de General Motors, qui en équipera la Cadillac CTS en 2016.

*L’équivalent en Europe est le Car2Car