Archives du mot-clé Sanef

La sanef va tester un système favorisant le covoiturage

voie_reservee_telepeage_limitation_30kmh

La société d’autoroute va expérimenter un système de détection automatique des passagers au péage de Montesson (Yvelines) sur l’A14. Elle va installer un système avancé d’analyse d’images appelé IPD (pour In-Car Passengers Detection), qui, à partir d’une seule caméra, pourra déterminer automatiquement le nombre de personnes à bord d’un véhicule.

Le système a été développé par le japonais NEC. Cette expérimentation, qui va durer 3 mois, se fera en collaboration avec le groupe COLAS et sa filiale AXIMUM.

L’analyse d’images permet de déterminer le nombre de passagers dans un véhicule, grâce à une mesure en temps réel. Cela permet de donner accès à des voies de péage et des parkings dédiés au covoiturage sur l’autoroute. Par extension, on peut imaginer l’accès à des voies dédiées pour les covoitureurs, les taxis et les bus aux abords ou dans les grandes agglomérations. Le système permettrait de distinguer les véhicules autorisés à circuler en cas de forte pollution.

Le test, qui est une première en Europe, s’inscrit dans le cadre de la récente loi sur la transition énergétique et la Conférence internationale sur le climat (COP21).

Publicités

La Sanef met en place l’autoroute intelligente

sanef autoroute intelligente

Face aux enjeux de mobilité des métropoles, et pour anticiper les besoins des conducteurs de plus en plus connectés, le groupe a décidé d’équiper les sections d’autoroute où on circule le plus d’équipements automatiques et connectés pour collecter et diffuser en temps réel une information trafic fiable et ciblée.

C’est ce que la sanef appelle l’autoroute intelligente.

Après l’A13 en 2009 et l’A1 en 2013, les clients de l’A4 vont désormais bénéficier de nouveaux services en extrémités d’axe, sur deux sections à très fort trafic :
– En Île-de-France, entre Noisy-le-Grand et Coutevroult
– En Alsace, entre Schwindratzheim et Reichstett

Sur cette dernière zone, où le trafic moyen est de 80 000 véhicules/jour, la Sanef a mis en place 13 caméras pour mieux détecter les incidents. Et ce n’est pas tout, car la section a été équipée de 6 capteurs Bluetooth pour mesurer les temps de parcours et les communiquer à ses clients via les panneaux lumineux, la radio sanef 107.7, sanef.com et Twitter.

En connaissant à l’avance la durée de leur déplacement, les conducteurs gardent la maîtrise de leur trajet sur l’autoroute et jusqu’au centre de Strasbourg grâce à un partage des données avec la DIR Est, gestionnaire de l’A4 au-delà de Reichstett.

Rappelons qu’en 1998, la Sanef avait déjà déployé un dispositif de modulation des vitesses entre Schwindratzheim et Reichstett dans le sens Strasbourg-Paris. Toujours actif, il consiste à conseiller une limitation de vitesse en fonction de la densité de la circulation pour préserver l’écoulement du trafic et retarder la formation des ralentissements. Grâce aux nouvelles technologies, il évolue aujourd’hui vers un système de régulation des vitesses plus réactif, plus performant et plus cohérent puisque les 2 sens de circulation sont désormais équipés. Jusqu’à présent conseillée, la limitation de vitesse affichée sera désormais la vitesse maximale autorisée.

En pratique, lorsque le trafic se densifie, le système propose une baisse de la vitesse avant la saturation pour maintenir une circulation fluide. La vitesse est abaissée par paliers : elle passe de 130 km/h à 110 km/h voire 90 km/h. La situation est rétablie à 130 km/h lorsque le trafic est moins dense.

L’activation de la mesure est annoncée sur les panneaux lumineux et à l’antenne de la radio sanef 107.7.

La branche ITS de la Sanef sera présente au Congrès ITS de Bordeaux.

Le péage par smartphone testé sur l’autoroute A14

Montesson - péage NFC

Orange et le groupe Sanef ont décidé de lancer une expérimentation de paiement sans contact sur l’autoroute A14, en région parisienne. Les deux partenaires entendent ainsi anticiper les attentes des utilisateurs et leur offrir de nouveaux services pour faciliter leurs déplacements quotidiens.

Le concept repose sur la technologie NFC (Near Field Contact).

Le groupe Sanef a intégré des lecteurs NFC dans les installations existantes de la gare de péage de Montesson (A14). Les huit bornes, déjà équipées en lecteurs de cartes bancaires et télépéage avec arrêt, sont désormais opérationnelles. Il suffit de présenter le mobile, même éteint ou hors couverture, pour être débité.

Durant près d’un mois, une quarantaine d’usagers réguliers de ce péage, collaborateurs d’Orange et du groupe sanef, sont chargés de tester le système afin de détecter les failles et les points à améliorer. Une seconde phase de test de deux mois sera lancée au deuxième trimestre, avec 200 testeurs.