Archives du mot-clé transports publics

Angeo : une solution d’aide à la mobilité pour les malvoyants

angeo-2

A l’occasion du Congrès Mondial sur le Transport Intelligent, on pourra découvrir une technologie venant en aide aux personnes souffrant de déficience visuelle. Elle sera présentée par Navocap, une société d’ingénierie spécialisée dans les solutions d’aide à la mobilité pour les aveugles dans les transports publics urbains et interurbains, en coopération avec IIDRE qui fournit des capteurs de géolocalisation.

Le système Angeo repose sur un algorithme unique de positionnement, qui combine le GPS et des MEMS (microsystèmes électromécaniques) avec des capteurs à inertie. Il est 4 fois plus performant que le GPS seul en environnement urbain. De plus, il peut recevoir des informations de localisation en intérieur à partir de balises utilisant les normes Zigbee, RFID ou Li-Fi (Light Fidelity).

Le système Angeo peut même se connecter sans fil au cloud à une plateforme d’assistance.

La démo, qui part du Hall 1, consiste à simuler un trajet multimodal pour une personne malvoyante, avec de la marche, l’utilisation d’un bus et un déplacement à l’intérieur d’un bâtiment. Elle bénéficie du soutien de la Région Aquitaine. Le système Angeo, qui a été développé en partie dans le cadre d’Eurêka, peut aussi être relié à un smartphone pour faciliter la navigation.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, 161 millions de personnes environ souffrent de déficience visuelle. En France, ce chiffre est de 112 000.

Publicités

Apple va intégrer les transports publics à son logiciel de cartographie

 

transit

Lors de la présentation de la version iOS9 de son système d’exploitation, qui arrivera à l’automne, la firme à la pomme a annoncé un certain nombre d’évolutions, dont l’intégration des transports en commun dans son logiciel Plans. La fonction Transit permettra en effet d’évaluer différents itinéraires, dont ceux empruntés par les bus, métros, et autres trains.

Transit sera d’abord lancé dans quelques villes des Etats-Unis, dont Baltimore, Chicago, New York, Philadelphie, San Francisco, et Washington. Puis, la fonction sera élargie à d’autres villes dans le monde dont Berlin, Londres et Toronto (ce serait bien de rajouter Bordeaux d’ici le Congrès ITS en octobre). La Chine fera l’objet d’une attention spéciale, avec pas moins de 300 villes cartographiées.

Apple est en retard par rapport à Google, qui a intégré les transports publics dès 2008 (avec dès le lancement une centaines de villes couvertes, il y en a 18 000 aujourd’hui). Mais, la firme fondée par Steve Jobs entend rattraper le temps perdu. Elle affirme aujourd’hui que son logiciel de cartographie est plus utilisé que celui de Google.

La fonction Transit d’Apple Maps ne doit pas être confondue avec l’application Transit, développée par des Québecois et qui, elle, fonctionne sur le principe de l’open data, avec une couverture déjà opérationnelle sur la France, dont Bordeaux (Tram et bus de La Cub, TransGironde), Lyon, Marseille, Metz, Nancy, Nantes, Paris, Perpignan, Rennes STAR, Sète, Strasbourg et Toulouse.

Moovit, l’appli communautaire sur les transports en commun

Moovit bordeaux

Vous avez sûrement entendu parler de l’application Moovit. Tout comme Waze dans l’aide à la navigation routière, elle a pour point commun de venir à l’origine d’Israël et de jouer la carte des communautés pour faire remonter de l’information. Mais, à la différence du service de cartographie racheté par Google, cette application cible les transports publics.

On y retrouve des plans de lignes et des horaires. Mais, il y a un énorme plus : les utilisateurs peuvent envoyer directement des informations aux autres voyageurs sur le taux de remplissage d’un bus, une panne sur une ligne, des retards, la propreté…

C’est ce qui en fait le couteau suisse des transports.

Et quel est le rapport avec Bordeaux ?

tram bordeaux

Simple : la capitale girondine fait partie des premières villes en France à avoir testé le service sur les lignes du réseau TBC. Mais, ce n’est pas tout. La société Keolis, qui exploite les bus et les trams de Bordeaux, est désormais l’un des actionnaires de Moovit.

La société israélienne a procédé à une levée de fonds de 50 millions de dollars en janvier dernier. Parmi les investisseurs, on retrouve notamment Nokia et BMW, mais il y a aussi la filiale de la SNCF et même l’homme d’affaires Bernard Arnault (par ailleurs propriétaire dans le bordelais du prestigieux domaine Cheval Blanc).

moovit watch

Leur intérêt est de participer au développement de Moovit, qui a doublé sa communauté dans le monde, ces 6 derniers mois, pour atteindre les 20 millions d’utilisateurs. Et le service ne cesse d’évoluer. Dans sa dernière version, l’application fonctionne même en cas de coupure de l’Internet mobile. Elle stocke le trajet enregistré dans l’application, avec toutes les indications et informations sur les lignes, cartes et horaires. Moovit est aussi compatible avec les montres connectées.

En France, où une douzaine de villes sont couvertes par le service, cette application peut aider à utiliser plus intelligemment les transports. Une étude réalisée par Moovit révèle que les parisiens perdent 22 mn par jour à attendre leurs transports en commun, faute d’avoir une information sur les retards et les perturbations.

Le Congrès ITS de Bordeaux sera l’occasion pour les visiteurs de tester l’application, que certains utilisent sans doute déjà dans les grandes villes du monde.

L’Apple Watch et le transport intelligent

transit-app-4-400x600

A peine disponible, la montre connectée de la firme à la pomme embarque déjà des applications qui facilitent la mobilité. On retrouve ainsi Capitaine Train (trajets, billets, informations importantes en temps réel tout au long du parcours), ou encore TransitApp et Citymapper pour les transports en commun.

Ces applications sont mises en avant par le site d’Apple.

Mais, il y en a d’autres. Par exemple, Transdev et la Société de transport de l’agglomération stéphanoise (STAS) ont adapté l’appli transport du réseau à l’Apple Watch. Ainsi, les Stéphanois n’ont plus besoin de sortir leur smartphone ou leur tablette pour savoir à quelle heure passera le prochain bus. Il suffit de regarder leur poignet. Développée par Cityway, filiale de Transdev, cette solution pourrait être déclinée sur les autres réseaux du groupe. La montre intelligente d’Apple peut embarquer également l’application gratuite Moovit* qui facilite l’utilisation des transports en commun.

Voyages-sncf.com a créé une application pour faciliter les déplacements des voyageurs en rassemblant des informations utiles (alertes horaires le jour du départ, numéro de train et placement…).

Le secteur de l’aviation n’est pas en reste avec Air France, Easyjet, American Airlines, Air New Zealand, ou encore British Airways, qui ont adapté leur application mobile au nouveau gadget d’Apple. Le voyageur pourra donc consulter ses informations de vol, ou encore retrouver toutes ses cartes d’embarquement via Passbook.

Dans l’automobile, le service de véhicules avec chauffeur Uber ainsi que les Taxis G7 proposent une application permettant  la géolocalisation, l’affichage du temps d’attente, et un signal à l’arrivée du véhicule. Il existe aussi des applis pour BMW i, Porsche et iCoyote (zones de danger).

Il sera intéressant de voir si les visiteurs du congrès ITS de Bordeaux seront équipés de la fameuse montre connectée.

 

*qui propose des infos sur les transports à commun à Paris, Marseille, Bordeaux, Rennes, Toulouse, Nantes, Strasbourg, Angers, Aix-en-Provence, Nancy, Avignon.